Saint-Amand-en-Puisaye

 

Notre Situation géographique

 

Carte St Amand
Saint-Amand-en-Puisaye est une commune française, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne Franche-Comté. La ville est située sur la rive gauche de la Vrille. La moitié de la superficie de la commune est constituée de forêt de chênes, notamment par la forêt de Saint-Fargeau.

Notre Commune

                                                                   Haut de page  

 


La commune de Saint-Amand-en-Puisaye compte 1 306 habitants au 1er janvier 2013. Ces derniers sont appelés les Amandinoises et Amandinois.

Spécialisée dans la poterie depuis le XIVe siècle, et grand centre de la poterie au XVIe siècle, Saint-Amand-en-Puisaye bénéficie d'un sol offrant une argile exceptionnelle.
Le Musée du Grès expose des grès traditionnels et contemporains. Il fait la part belle aux œuvres du potier Jean Carriès qui a révolutionné le monde la poterie en proposant et développant les premières œuvres sculpturales. Une pièce lui est réservée, vous pourrez aussi admirer les objets en grès issus de son école et des potiers qui ont travaillé avec lui.
La ville est labellisée Villes et Métiers d'Art et organise tous les ans des marchés du grès contemporain et de collection. De nombreuses manifestations autour des arts du feu et des expositions prennent place dans le parc du château, la galerie l'Art et la Matière et plus généralement autour des ateliers des artistes et artisans de la commune.
L'EMA-CNIFOP, École Métier d'Art Centre National d'Initiation et de Formation à la Poterie, est un centre de formation professionnelle qui prépare ou perfectionne pour les métiers de la céramique et plus largement développe des formations autour des métiers d'arts.

Notre Canton

                                                                   Haut de page  


La commune de Saint-Amand-en-Puisaye était chef lieu de canton jusqu'en mars 2015. Depuis les dernières élections cantonale, le nouveau découpage territorial a étendu la surface des cantons. Aujourd'hui notre canton compte 29 communes dont le chef lieu de canton et Pouilly-sur-Loire. Voici la liste des autres communes du canton :

  • Annay
  • Arquian
  • Bitry
  • Bouhy
  • Bulcy
  • Cessy-Les-Bois
  • Châteauneuf Val de Bargis
  • Ciez
  • Colméry
  • Couloutre
  • Dampierre-sous-Bouhy
  • Donzy
  • Garchy
  • Menestreau
  • Mesves sur Loire
  • Neuvy sur Loire
  • Perroy
  • Saint Amand en Puisaye
  • Saint Andelain
  • Sainte Colombe des Bois
  • Saint Laurent l'Abbaye
  • Saint Malo en Donziois
  • Saint Martin sur Nohain
  • Saint Quentin sur Nohain
  • Saint Vérain
  • Suilly la Tour
  • Tracy sur Loire
  • Vielmanay

Notre Communauté de communes Puisaye-Forterre

2017, l’année d’installation de la Communauté de communes de Puisaye-Forterre

La Communauté de communes de Puisaye-Forterre est née le 1er janvier 2017 de la fusion des Communautés de communes Cœur de Puisaye, Portes de Puisaye-Forterre et Forterre Val d’Yonne (à l’exception de Merry-sur-Yonne) ; du PETR de Puisaye-Forterre Val d’Yonne ; du Syndicat mixte de Puisaye et de l’extension à la Commune nouvelle de Charny Orée de Puisaye et aux communes de Coulangeron, Migé, Charentenay et Val de Mercy.
La création de cette communauté de communes à l’échelle du territoire de la Puisaye-Forterre est une des déclinaisons locales de la Loi NOTRe, dont l’un des objectifs était la diminution du nombre des EPCI (établissements publics de coopération intercommunale) en France (- 40%) ainsi que l’élargissement de leurs compétences.
La Communauté de communes de Puisaye-Forterre compte aujourd’hui 63 communes dont deux communes nouvelles pour un peu plus de 38 000 habitants. Au 1er janvier 2018, les communes de Coulanges-sur-Yonne, Crain, Festigny, Lucy-sur-Yonne et Pousseaux rejoindront la Communauté de communes du Haut-Nivernais Val d’Yonne.
M. Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI a été élu président de la cette nouvelle collectivité le 18 janvier dernier ainsi que 13 vice-présidents. Le conseil communautaire compte 92 membres titulaires.
Aujourd’hui, la collectivité compte 105 agents dans des domaines aussi variés que l’enfance, l’urbanisme, la gestion de déchets, les finances, le développement économique, le tourisme, les politiques contractuelles pour ne citer que quelques-unes de compétences de la communauté de communes.
Le siège de la Communauté de communes de Puisaye-Forterre est situé Rue Raymond Ledroit à Saint-Fargeau. Les services sont répartis sur les 5 différents sites des anciennes collectivités ayant fusionné : Ronchères, Moutiers-en-Puisaye, Toucy, Molesme, Saint-Fargeau.

Déjà, des projets structurants pour le territoire se dessinent :

  • La liaison entre le Loiret et la Puisaye via les canaux, projet sur lequel la communauté de communes travaille conjointement avec VNF et la commune de Briare. Ces voies de navigation connaissent un véritable engouement touristique. La Puisaye-Forterre dispose de plusieurs sites remarquables en lien avec la voie d’eau : les sept écluses de Rogny, le réservoir du Bourdon, l’étang de Moutiers. Ces ouvrages ont été conçus ou aménagés pour l’alimentation du Canal de Briare.

Le projet de liaison tend à valoriser leur connexion d’origine auprès du public. Outre leur intérêt patrimonial et technique, ces sites ont un fort potentiel dans l’offre de loisirs de pleine nature. Le cheminement doux entre Briare-le-Canal et Moutiers-en-Puisaye est déjà engagé à Rogny par l'aménagement paysager du monument historique des sept écluses.

  • Établissement hôtelier pour l’accueil de groupe à St-Fargeau. Pour pallier la carence du territoire en matière de capacité hôtelière pour des groupes, la Communauté de communes de Puisaye-Forterre envisage l’acquisition des murs de l’Hôtel le Petit Saint-Jean, idéalement situé à Saint-Fargeau. Des travaux sont nécessaires pour augmenter la capacité de l’établissement et améliorer son confort ».  A l’issue de ces travaux, l’établissement sera mis en gérance.
  • Piscine couverte intercommunale. La communauté de communes de Puisaye-Forterre envisage la construction d’une piscine couverte en remplacement d’une piscine découverte actuellement obsolète (construite en 1972) et sur un site inondable. A noter que la Puisaye-Forterre est le seul territoire icaunais à ne pas disposer de piscine couverte. La communauté de communes de Puisaye-Forterre est fortement engagée dans la transition énergétique (TÉPos, TEPCV, Cit’ergie, Plan climat-énergie territorial, programme LEADER...) : la performance énergétique et le respect de l’environnement guideront le choix de la collectivité dans la conception de ce centre aquatique.
  • Rénovation de l’hébergement du CNIFOP à Saint-Amand-en-Puisaye. Le centre de formation professionnel dédié à la céramique, l’EMA-CNIFOP, à Saint-Amand-en-Puisaye accueille 250 à 300 stagiaires par an. Les capacités d’hébergement actuelles sont inadaptées et insuffisantes. Au-delà de cette problématique, la commune de Saint-Amand-en-Puisaye, les dirigeants de l’EMA-CNIFOP et la Communauté de communes de Puisaye-Forterre réfléchissent plus globalement à :

-L’interaction du lieu avec les nombreux sites/entreprises/associations/lieux d’exposition/évènements en lien avec la spécificité céramique du territoire

- La création d’une « pépinière » destinée aux anciens stagiaires ayant un projet d’installation.